Cayo

À chaque sortie dans la rue, la lumière grise qui efface les immeubles et une petite pluie froide me rappelle que l’hiver est bientôt là. Alors j’enfonce mes poings dans les poches et baisse la tête, affairé, regrettant des instants de ciel clairs et chauds. Comme ce jour au milieu des ilots à Cuba où le ciel immense se reflétait dans l’eau de la mangrove parcourue d’échassiers. En s’approchant de l’eau, sous le miroir, on pouvait voir de multiples poissons et même un poulpe tâchant d’échapper au regard en changeant perpétuellement de couleur. Un moment paisible, hors du temps loin des écharpes et des klaxons.

La mangrove à Cuba

Une Réponse to “Cayo”

  1. je dis à ma fille, il dessine comme un dieu ce con!
    elle me répond: c’est pas un con.
    Et j’y dis ouaieuh

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :